La grande famille des ASSO, avions pour constructeurs amateurs conçus par Giuseppe Vidor (dit Bepi) en Italie, compte une vingtaine de modèles différents dont 500 exemplaires ont été construits de par le monde.

 

Gieseppe VIDOR c'est 23 modèles d'avions conçus en deux décennies !!!

Vidor s'est découvert cette passion pour les avions, dans les années 70, par l'obtention du brevet de pilote privé à Belluno, et suivie durant des années d’études d'ingénieur en cours du soir, pour découvrir et comprendre comment vole un avion. Une aventure qui sera entièrement partagée avec Vanda, sa femme, qui est présente à ses cotés pour l'aider à coller les nervures et les couples de chaque nouvel avion créé. 

Aujourd'hui, l’histoire continue avec le Jewel, un appareil tandem avec des performances exceptionnelles !  Du Jewel est dérivé le Millenium Master devenu Prime de Blackshape, un appareil tout en carbone...

 Tous les ASSO sont à ailes basses, construits en bois. Ils sont si fascinants et performants que plusieurs constructeurs ont été tentés de commencer une production en série, certains l'ayant transformé en Alu ou en composite, mais toujours avec la bénédiction de Bepi.

Aujourd’hui, il est difficile de dire combien d'Asso il y a dans le monde entier. Prés de 800 plans ont été vendus, 500 avions construits (estimation).

  <<Mon premier avion, l'Asso I se rapprochait du Super Emeraude RD95 de Robert Denize, un Français qui attisa mon intérêt pour son avion avec une sincère amitié et beaucoup de conseils>>, se souvient Vidor. «J'ai coupé et collé le bois à la maison et j'ai soudé les pièces qui composent les commandes de vol et les trains d'atterrissage, me privant de mes heures de sommeil. C'était en 1980, l’hiver était très froid... Pour acheter le moteur, un ancien Continental C 90 14F de 96 chevaux, nous avions fait des économies sur le chauffage de la maison ! Lorsque l'avion a été terminé et les essais en vol concluants, j'emmenai Vanda en vol: ce fut notre vraie lune de miel>>

Mais un seul avion ne suffisait pas ! Quelques temps après, au début des années 90, Vidor construisit le quadriplace Asso II, avec cette fois-ci l’intention de faire voler toute la famille. L'avion portait toujours la signature de Denize et le sigle RD30V. Il était équipé d'un puissant Lycoming de 200 Cv permettant d'atteindre pratiquement 300 Km/h en croisière. Mais le gouvernement Italien vota une loi qui décréta que les avions étaient des biens de luxe, et qu'ils seraient taxés sur la base de leur poids, même pour ceux en construction amateur. L'Asso II n'a donc jamais pu voler...

Avec l'aviation privée dans le collimateur du fisc, il fallut penser à quelque chose de différent... Heureusement il y eu l'arrivée de la catégorie des avions Ultralégers qui n'étaient pas concernés par cette loi !

Lors des vacances de Noël, Bepi dessina l'Asso III . Il harcela par téléphone l'organisme de certification aérienne Italien afin de savoir si ses calculs de résistances étaient bons. L'ULM reproduit une copie de l'Asso I, mais beaucoup plus léger: 290 Kg à vide.


Il pleut des demandes de toute l'Europe, et Bepi n'a plus le temps de préparer les kits, et c'est ainsi qu'il commença à vendre ses plans de construction de l'Asso III, (une centaine en quelques mois !)

Bepi arrive à l’âge de la retraite, mais il ne s'arrête pas là ! Il s'attaque tout de suite à la conception de l'Asso IV Whisky , dérivé du III, un biplace tandem renforcé avec une vocation acrobatique, sur lequel il intègre un train rentrant.


Puis arrive l'Asso V Champion (légèrement plus petit que l'Asso II), mais avec un fuselage entièrement coffré en okoumé. Ce très bel avion exprime toute l’élégance aéronautique des "maitres" Stelio Frati et Sergio Stefanuti ! De plus, il vole magnifiquement bien !

Les plans de l’Asso V sont alors repris par la société Alpi Aviation qui sort le Pioneer 300 dont la coque du fuselage est réalisé en composite.


A cette période, Vidor vend plus de 400 plans de ses avions aux constructeurs amateurs !

Il décide alors de simplifier l'Asso III pour créer l'Asso VI junior … Il réalisa deux versions: l’une normale et l'autre un planeur, aux ailes rallongées. Le Junior deviendra ensuite l'Asso XI dont la construction en série a été lancé par un atelier de menuiserie italien, qui sera caractérisé par a construction du fuselage en tubes d'acier soudés.

Quelques amis de Vidor lui demandèrent un jour de construire une réplique d’avion ancien. En exploitant la cellule du IV Whisky , Bepi donne naissance l'Asso VIII Centauro   (une reproduction du Fiat G55 , dont trois exemplaires voleront en 2002), puis l'Asso XIV Spitfire .

Mais la primeur revient à l'Asso V Champion , un avion exceptionnel qui s'est tout de suite imposé pour ses qualités de vol. "Un jour le directeur de l’aviation civil Norvégien s'est présenté chez nous. Il savait tout sur l'Asso V, avant d'accorder l'immatriculation il avait refait personnellement tous les calculs de l'avion et il voulait me rencontrer", se rappelle Bepi.

Grâce aux leçons tirées avec l'Error, Bepi cherche toujours à améliorer les performances de ses avions et il crée l'Asso IX Warrior , un biplace tandem fait pour le voyage et l'acrobatie, avec un fuselage et des ailes à structure entièrement coffrées.

Puis il s’en suit l'Asso V X-Ray (semblable au Warrior mais à la différence qu’il s’agit d’un biplace cote à cote), et enfin, arrive l'Asso X Jewel, avec son profil laminaire rapide, qui est le dernier bijou de Vidor !

Les connaisseurs auront remarqué la ligne épurée et fluide de l’Asso X Jewel !

Un groupe industriel turinois (dont fait parti, le pilote d’essai et astronaute Italien Maurizio Cheli) s’en inspire pour créer le Millenium Master, entièrement en carbone, devenu récemment le Prime de BlackShape .  "Ils ont vraiment bien fait les choses." exulte Vidor. "Un modèle expérimenté en soufflerie est arrivé à une vitesse de 340km/h".

Mais Vidor ne s’arrête pas là ! Il possède dans ses cartons deux modèles inédits : l’Asso XVI, un biplace en tandem avec une hélice propulsive et un moteur en position arrière; et le XVIB, un bimoteur propulsé par deux Wankel monorotor de 50 Cv ! Ces Asso XVII et XVIIB, ressemblent à leur prédécesseur l’Asso X, mais doté de 2 places cote à cote… A suivre !